Logo Kanton Bern / Canton de BerneService psychologique pour enfants et adolescents
  • de
  • fr

Protection des enfants en cas de situations de négligence ou de maltraitance

Soupçonnez-vous qu'un enfant, une adolescente ou un adolescent est maltraité ou est victime d'attouchements ou d'abus sexuels ?

Évitez d'agir rapidement et sans réfléchir, mais agissez. Si vous avez des soupçons, contactez votre service régional ou la polyclinique psychiatrique pour les enfants et les adolescent-e-s et renseignez-vous sur place.

Ce guide d'orientation indique comment le Service psychologique pour enfants et adolescents traite les situations familiales dangereuses.

  • Guide d'orientation relatif aux situations familiales dangereuses (en Allemand)

Le principe suivant s'applique

Les enfants/adolescent-e-s doivent être pris-e-s au sérieux. Les perceptions et déclarations des enfants/adolescent-e-s doivent être consignées de manière aussi précise que possible.

Évitez les interprétations précipitées. Un symptôme peut avoir différentes causes. Des connaissances, des collègues, des ami-e-s ne peuvent vous aider que dans une mesure limitée dans ce cas particulier. Une coopération coordonnée avec les services spécialisés est essentielle.

Soupçon d'abus sexuel de l'enfant

Questions

  • Quelle est la base de votre supposition ?
  • Observations ?
  • Déclarations des enfants/adolescent-e-s ?
  • Déclarations/indications de tiers ?

Que ne faut-il pas faire ?

  • Évitez d'agir rapidement et sans réfléchir.
  • Ne parlez pas de vos soupçons avec des tiers non impliqués ; évitez les rumeurs.
  • Ne vous laissez pas déstabiliser par des opinions différentes.
  • Ne confrontez pas les auteurs potentiels à vos soupçons.

Que faut-il faire ?

  • En cas de doute, contactez un service spécialisé et renseignez-vous sur place
  • Ne contactez pas plusieurs services spécialisés en même temps.
  • Prenez du temps avant d'agir.

Brochure

Maltraitance

Questions

  • Quelle est la base de votre supposition ?
  • Observations/déclarations/comportements/signes physiques chez l'enfant ou chez l'adolescent-e ?
  • Indications de tiers ?
  • « Accidents » fréquents, absences scolaires ?
  • L'enfant ou l'adolescent-e a-t-il/elle changé ?
  • Comment ?

Que faut-il faire ?

  • N'attendez plus. Agissez ; les enfants/adolescent-e-s maltraité-e-s ont besoin de protection.
  • Interrogez vos collègues sur des observations similaires.
  • Parlez aux enfants/adolescent-e-s de vos observations.
  • Si les enfants/adolescent-e-s ont des blessures, présentez-les au médecin scolaire.
  • Contactez un service spécialisé et renseignez-vous sur place.
  • Aidez l'enfant/adolescent-e à supporter ses peurs ; proposez-vous en tant que confident.
  • Indiquez à l'enfant/adolescent-e où il peut trouver un abri en cas d'urgence ; restez disponible pour la personne concernée (numéro de téléphone).

Pour en savoir plus

La brochure fournit des informations sur le thème de la détection précoce et fournit des expériences importantes de la pratique spécifique à la protection des enfants.

L'école, notamment la direction de l'école, doit être capable de faire face aux situations problématiques avec des connaissances spécifiques, être informée sur le plan juridique et être capable d'utiliser les structures existantes.

Partager